Comment s’améliorer en Digital Painting : 9 astuces

Faire du dessin sur ordinateur est très populaire de nos jours et on n’a aucun mal à comprendre pourquoi. En digital painting, vous pouvez sans difficulté supprimer vos erreurs, modifier des œuvres après-coup, vous pouvez expérimenter de nombreux types de pinceaux et effets spectaculaires, etc. Rien n’est jamais vraiment figé, ce qui offre une incroyable liberté de créer.

En revanche, ce n’est pas aussi simple que ce qu’on pourrait parfois lire sur internet. Cela reste une forme d’art, ce qui implique qu’il faut de l’entraînement et de la pratique pour finir par maîtriser les outils et parvenir à réaliser les dessins que l’on souhaite.

Si vous voulez partir avec de bonnes bases pour vous y mettre et progresser rapidement dans le domaine de l’art numérique, vous êtes au bon endroit ! Nous vous avons préparé 9 astuces qui vous aideront à vous améliorer pour atteindre vos objectifs et suivre votre passion.

9 Conseils pour s’améliorer en dessin digital

1 – Exercez-vous un peu chaque jour

Peu importe le domaine, la pratique, il n’y a que ça de vrai ! Se donner un petit objectif quotidien est un excellent moyen de garder de la motivation tout en pouvant observer ses progrès. Vous n’avez pas besoin d’y passer 3h par jour. Quelques minutes suffisent à enclencher des choses dans votre cerveau qui se manifestent par un progrès visible au fil du temps.

Vous commettrez des erreurs, c’est certain, mais vous en ferez de moins en moins. À mesure que vous dessinerez, vous apprendrez de vos erreurs et les reproduirez de moins en moins. Il vous suffira de regarder en arrière pour constater à quel point vous avez vite progressé !

Pour vous “obliger” à en faire un peu chaque jour, vous pouvez suivre d’autres artistes ou communautés qui se donnent ce genre de défis quotidien. En publiant chaque jour un petit quelque chose, vous obtiendrez des conseils pour vous améliorer – et de la motivation.

2 – Trouvez le logiciel de dessin qui vous correspond

Des logiciels pour dessiner, il y en a des tas ! Tantôt gratuits, tantôt payants, adaptés ou non aux réalisations que vous envisagez… Il n’y a pas de secret, il faut se renseigner et essayer.

Prenez le temps d’explorer et de regarder des vidéos de présentations de logiciels pour en comprendre les possibilités. Ensuite, téléchargez-en quelques-uns pour les essayer – s’ils ne sont pas gratuits, ils proposent sûrement une version d’essai gratuite. Tentez alors d’utiliser les fonctionnalités de base pour voir si elles répondent à vos attentes.

N’oubliez pas que c’est une étape essentielle ! Vous devez vous sentir à l’aise et prêt à en faire votre compagnon pour une longue période d’apprentissage.

3 – Investissez dans un outil adapté à votre art

Encore une chose qui ne diffère pas entre l’art traditionnel et l’art numérique : il faut avoir de bons outils. Une souris (ou un pavé tactile), ce n’est pas du tout fait pour dessiner. Alors le meilleur conseil que l’on pourrait vous donner, c’est d’investir dans une tablette graphique.

C’est un outil qui remplace votre souris en vous permettant de dessiner comme vous le feriez sur du papier, mais avec un stylet sur une surface opaque ou sur un écran. Le stylet agit alors exactement comme un crayon et les sensations sont alors très proches de celles sur support physique.

Il y a énormément de gammes de prix différentes alors, vous n’avez pas d’inquiétude à avoir si le dessin n’est qu’un passe-temps secondaire dans lequel vous ne voulez pas mettre beaucoup de sous. Une tablette est un “achat unique” ce qui revient déjà moins cher que d’autres domaines comme la peinture où il faut souvent se réapprovisionner.

4 – Une grande zone de travail, c’est mieux !

En utilisant un grand canevas, vous ne pouvez pas vous tromper. Vous avez toute la place pour exprimer votre créativité, faire des esquisses, des tests et zoomer pour travailler les détails. Puis, si elle finit par être trop grande pour votre réalisation, réduisez l’échelle. Le rendu sera parfait et votre sujet aura la meilleure résolution possible – ça aura moins de chances de pixelliser.

Finalement, une grande zone de travail pourra peut-être vous aider à commencer à faire de la composition (de l’agencement de vos sujets dans l’espace). C’est un point complexe pour les débutants, c’est pourquoi il est bon de s’y prendre tôt.

N’hésitez donc pas à déplacer vos calques d’esquisse dans cet immense espace jusqu’à avoir des rendus satisfaisants, mais sans vous prendre la tête.

5 – Les calques : la plus belle invention

Vous ne pouvez pas parfaitement corriger les erreurs sur une feuille de papier : c’est limité en nombre de fois et il peut rester des petites traces mal effacées. En revanche, avec la merveilleuse invention que sont les calques, tout est possible ! Le principe est de superposer des couches transparentes sur lesquelles vous allez répartir les différentes étapes de votre illustration. Croquis, traits, couleurs, etc. vous pouvez les organiser comme cela vous arrange.

Nous vous conseillons de vite vous familiariser avec ce principe, car une fois que vous aurez compris les possibilités que cela implique, vous ne pourrez plus vous en passer !

6 – Commencez avec des choses simples et des exercices

Au lieu de directement partir sur l’œuvre de votre vie, commencez petit. Faites des carrés, des cercles et des triangles de différentes tailles pour apprendre à maîtriser votre tablette, la pression du stylet, les brosses de votre logiciel, etc. Après tout, le digital painting c’est nouveau pour vous alors, il vaut mieux y aller progressivement.

Il y a des centaines d’exercices de dessin plus ou moins simples trouvables sur internet pour vous entraîner. En faire quelques-uns avant de se mettre au travail est un bon moyen de se mettre dans le bain, un peu comme un rituel. Vos mouvements gagneront en fluidité à force de réaliser des formes simples, ce qui aidera aussi la création d’éléments plus complexes.

De la même manière, explorez les options basiques de votre logiciel de dessin avant de vous aventurer vers les fonctionnalités avancées. Vous finirez par y arriver naturellement quand vous en aurez besoin. Ne brûlez donc pas les étapes et maîtrisez les choses au fur et à mesure.

7 – N’excluez pas les autres formes d’art

Que vous soyez débutant ou non, garder contact avec le dessin traditionnel est essentiel. Cela reste la base de la plupart des arts graphiques et ce avec quoi beaucoup d’entre nous ont commencé alors ne le laissez pas de côté. Dessiner dans un carnet de croquis quand vous n’avez pas d’ordinateur sous la main est un bon moyen de ne pas laisser passer une idée créative.

De plus, vous pourrez toujours numériser vos œuvres sur papier et les retravailler plus tard avec un logiciel d’illustration. Allier différents médiums vous ouvrira de nouvelles perspectives !

8 – Utilisez des références

Utiliser une référence n’a rien à voir avec le fait de copier le travail d’un autre ! C’est un point de départ, une source d’inspiration qui va vous permettre de vous exprimer et de créer votre propre style. C’est absolument nécessaire quand vous commencez le dessin et même après !

Si vous croyiez que les plus grands artistes dessinaient de tête, c’est complètement faux ! Ils utilisent forcément des références. Qu’elles soient devant leurs yeux, dans des livres ou bien ancrées dans leurs têtes (car ils ont de l’expérience), elles sont bien présentes alors faites de même !

Sur vos réseaux, trouvez quelques artistes dont le travail vous inspire et apprenez de leurs créations. Élargissez à plusieurs domaines et styles pour ajouter de la variété et des possibilités.

Vous pourriez même créer vous-même vos références en réalisant des modèles 3D de choses que vous voudriez dessiner en 2D. C’est de l’apprentissage en plus certes, mais on peut plus facilement positionner son objet dans l’espace et voir comment la lumière réagit avec par exemple.

9 – Les fonds blancs, c’est dépassé !

Se contenter de dessiner un personnage sans lui mettre de fond, c’est la solution de facilité ! Cela ne demande pas d’effort, car vous n’avez rien à rajouter ni de recherche à faire pour trouver quelque chose qui se marie avec le sujet de votre œuvre. Mais ce n’est pas comme ça que vous progresserez.

On ne vous dit pas forcément de dessiner tout un décor sur votre premier dessin ! Essayez au moins différentes teintes, ajoutez-y des effets tout simples ou des bordures. Cela vous fera travailler de la gestion des couleurs à la création d’un arrière-plan en passant par l’organisation d’une image et tout cela en douceur, quand vous vous sentirez prêt.

Notez qu’avec le concept des calques sur les logiciels de graphisme, vous ne pouvez pas ruiner votre dessin en essayant de lui mettre un fond ! Alors pourquoi se priver d’expérimentations !

Conclusion

Nous espérons que ces suggestions vous auront motivé à commencer le digital painting et/ou prouvé qu’il existe des techniques qui marchent pour progresser !

Si le sujet des arts numériques vous intéresse ou que vous cherchez d’autres conseils pour du matériel ou de l’inspiration, vous pouvez vous rendre sur Tablet Sphere, spécialiste des tablettes graphiques !

Author: Christelle

Leave a Reply

Your email address will not be published.